Le Parlement européen va enquêter sur l’OMS et le scandale « pandémique »

Publié le par Naturopote

Global Research, F. William Engdahl, 31 décembre 2009


      La motion du Parlement a été présentée par le Dr Wolfgang Wodarg, ancien membre du SPD au Bundestag allemand et aujourd’hui Président du Comité européen sur la santé du Parlement. Wodarg est médecin et épidémiologiste, spécialiste en maladies pulmonaires et en médecine environnementale. Il considère que la campagne actuelle sur la pandémie de grippe porcine de l'OMS est « l'un des plus grands scandales médicaux du siècle. » [1]


      Le texte de la résolution venant juste d’être adoptée par un nombre suffisant au sein du Conseil du Parlement de l'Europe, dit entre autres choses, « Afin de promouvoir leurs médicaments et vaccins brevetés contre la grippe, les compagnies pharmaceutiques ont influencé les scientifiques et les organismes officiels responsables des normes de santé publique, afin d’alarmer les gouvernements du monde entier et leur faire gaspiller leurs maigres ressources de santé dans des stratégies vaccinales inefficace et exposer inutilement des millions de gens en bonne santé au risque d'un nombre inconnu d'effets secondaires des vaccins insuffisamment testés. La campagne de grippe aviaire (2005/06) combinée à la campagne de grippe porcine semblent avoir provoqué beaucoup de dégâts, non seulement chez certains patients vaccinés et dans les budgets de santé publique, mais aussi dans la crédibilité et la responsabilisation d’importantes agences de santé internationales. » [2]


      L'enquête Parlementaire se penchera sur la question de la « fausse pandémie » déclarée en juin 2009 par l'OMS sur les conseils de son groupe d'experts universitaires, le SAGE, dont il a été documenté que de nombreux membres ont des liens financiers profonds avec GlaxoSmithKline, Roche, Novartis, ces mêmes géants pharmaceutiques qui profitent de la production de médicaments et de vaccins non testés contre le H1N1. Elle étudiera l'influence de l'industrie pharmaceutique dans la création de la campagne mondiale contre la fameuse grippe aviaire du H5N1. L’enquête aura la priorité « urgente » à l'assemblée générale du Parlement.


      Dans sa déclaration officielle devant le comité, Wodarg a critiqué l'influence de l'industrie pharmaceutique sur les scientifiques et les responsables de l'OMS, affirmant que cela a conduit à une situation où « des millions de gens en bonne santé sont exposés inutilement aux risques des vaccins mal testés, et cela, pour une souche grippale « infiniment moins dangereuse » que toutes les épidémies de grippe antérieures.


      Wodarg dit que l'enquête du Parlement européen doit se concentrer particulièrement sur le rôle de l'OMS et sa déclaration de l’état d'urgence pandémique en juin. Pour la première fois, en avril 2009, au moment où étaient signalés les premiers cas au Mexique, les critères pandémiques de l'OMS ont été modifiée de manière à déclarer l’état « pandémique » non pas sur le risque réel de maladie mais sur le nombre de cas de la maladie concernée. En cataloguant pandémie la grippe porcine, les pays ont été obligés de mettre en œuvre les plans pandémiques et d’acheter les vaccins contre la grippe porcine. Du fait que l'OMS n'est soumise à aucun contrôle parlementaire, Wodarg affirme qu'il est nécessaire que les gouvernements insistent sur le fait qu’elle doit rendre compte de ses actions. L'enquête permettra aussi de jeter un coup d’œil sur le rôle des deux organismes déterminants en Allemagne dans la publication des directives sur la pandémie, l’Institut Paul-Ehrlich et Robert-Koch Institut.
Bravo !

Notes



1. Rainer Woratschka, Schweinerei mit der Grippe, Der Tagesspiegel, 16 décembre 2009 :
www.tagesspiegel.de/politik/international/Schweinegrippe-Europarat;art123,2976433.

2. Dr Wolfgang Wodarg, Motion for a Resolution and a Recommendation: Faked Pandemics - a threat for health :
www.wodarg.de/english/2948146.html.


F. William Engdahl est l'auteur de plusieurs ouvrages en anglais dont deux sont traduits en français : OGM : Semences de destruction : L’arme de la faim et Pétrole, une guerre d'un siècle : L'ordre mondial anglo-américain. Il est joignable depuis son site, www.engdahl.oilgeopolitics.net.

Original : www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=16667
Traduction copyleft de Pétrus Lombard

Publié dans Vaccinations

Commenter cet article

Jean Marc Libon 06/02/2010 22:41


...Suite de mon commentaire sur le recyclage nucléaire:Tu vois je découvre ton article qui confirme ce que je te disais sur les mentalités du nord!
Bien sûr, ces peuples ne sont pas parfaits, mais ils sont à la pointe dans biens des domaines:le bio, l'hypothérapie, les énergies vertes,les constructions bio, l'éducation à l'environnement...Tout
cela, j'en ai d'abord entendu parler par les germanophones de mon pays, pour qui tout cela n'avait absolument rien de révolutionnaire ou d'étonnant puisque c'était appliqué depuis longtemps tout à
fait officiellement en Allemagne...
Si tu vas faire un tour en Hollande, tu verras dès le passage de la frontière à quoi peut ressembler un pays qui investit depuis 40 ans dans les pistes cyclables...
Quant au système scolaire norvégien...Je devrais écrire un roman pour t'en faire le topo,mais quand tu vois comment ça fonctionne, tu comprends que nous vivons encore au Moyen-Age!Imagine une école
où les profs sont tenus pour responsables de la réussite des élèves et sont cotés en fonction de leurs résultats et suivant les difficultés sociales des élèves...
Bon, j'arrête ma tartine,mais je pense que nos gouvernements profitent bien des différences de langues: Les solutions existent,il suffirait de s'inspirer de ce qui se fait de mieux ailleurs et qui
fait ses preuves!