Pour la liberté de manifester !

Publié le par Sandra

Malgré les pressions répétées des autorités, le grand rassemblement européen pour exiger la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim et la sortie du nucléaire aura bien lieu à Colmar en Alsace les 3 et4 octobre prochains  !

Pour en savoir plus sur le programme du rassemblement (concerts, théâtre, conférences, projections, visite de l'éco-quartier de Vauban à Friburg...) et les départs groupes, cliquez sur : http://www.fermons-fessenheim.org/

La liberté de manifester, garantie par la constitution française, ne doit pas être bafouée !

Agissez maintenant en interpellant le préfet du Haut-Rhin et le maire de Colmar.

Merci d'avance pour votre action à nos cotés !

Amicalement,

Philippe Brousse, Réseau "Sortir du Nucléaire"

Alain Uguen Cyber @cteurs

 

 

COMMENT AGIR ?

Sur le site

 

Par courrier électronique

C'EST FACILE : A VOUS DE SUIVRE LES 6 ETAPES SUIVANTES :

 

1- Copiez LE TEXTE À ENVOYER ci-dessous entre les ############

2- Ouvrez un nouveau message et collez le texte

3- Signez le : prénom, nom, adresse, ville

4- Rajouter l'objet de votre  choix :   Pour la liberté de manifester !

 

5- Adressez votre message aux  adresses suivantes :

 

 

 

Vérifiez que les 3 adresses apparaissent bien

 

6- Envoyez le message

 

Par cette action, vous ferez connaître votre opinion au Préfet du Haut Rhin, au maire de Colmar et à Cyber @cteurs pour nous permettre d'évaluer l'impact de cette action.

 

Par courrier postal

 

Monsieur Pierre-André PEYVEL

Préfet du Haut-Rhin

7, rue Bruat

B.P. 10489

68020 COLMAR Cedex

Tel. 03 89 29 20 10 ou 03 89 29 20 00

 

Monsieur Gilbert MEYER

Maire de Colmar

1, place de la Mairie

68000 COLMAR

Tel. 03 89 20 68 68 

 

Par téléphone

 

Nous vous invitons également à leur téléphoner aux numéros suivants et, si possible, à renouveler plusieurs fois votre appel jusqu'au 3 octobre 2009.

Tel. Préfecture du Haut-Rhin : 03 89 29 20 10 ou 03 89 29 20 00

Tel. Mairie de Colmar : 03 89 20 68 68 

 

############

 

Prénom, Nom

Profession :

Adresse :

code postal Localité :

 

Monsieur le Préfet du Haut-Rhin,

Monsieur le Maire de Colmar,

 

C'est avec stupéfaction que je constate les entraves que vous opposez à la manifestation qui doit avoir lieu le 3 octobre prochain à 14 h, Place Rapp, à Colmar. J'accorde mon soutien entier au Réseau "Sortir du nucléaire" et au Collectif "Fermons Fessenheim" qui l'organisent pacifiquement.

J'entends parler de "restriction de la liberté de manifester", de "parcours impossible pour la manifestation" et de "mise en danger de la sécurité de la population à Colmar à cause d"une violence latente". Issu d'un temps qu'on croyait révolu, on voit réapparaître l'épouvantail de "l'émeutier allemand" pour monter les uns contre les autres, par delà les frontières.

La violence ?

Elle réside à mon sens dans les cancers provoqués par la radioactivité que rejettent les centrales nucléaires, dans les risques d'accidents graves dont celles-ci sont porteuses, dans la prolifération internationale de l'arme atomique que permet la technologie nucléaire civile.

Le 5 septembre dernier, plus de 50 000 personnes se sont rassemblées à Berlin, lors d'une manifestation antinucléaire pacifique couronnée de succès. Aucun débordement n'a été à déplorer.

Seuls EDF et/ou le lobby pro-nucléaire peuvent avoir un intérêt à ce que des débordements violents entachent la manifestation prévue à Colmar, afin de discréditer à peu de frais le mouvement antinucléaire.

Avec inquiétude, je me rends compte qu'en parlant et en écrivant sur la violence, il est possible de la provoquer. C'est malheureusement ce qui se passe actuellement, dans les médias régionaux en Alsace. Cette distortion dans l'information sert les seuls intérêts d'EDF.

Pacifiquement et consciemment, je soutiens la manifestation européenne qui aura lieu, samedi 3 octobre à 14 h, sur la Place Rapp, contre le danger nucléaire.

Même si vous ne partagez pas l'idéal, que je fais mien, d'une Europe citoyenne sans menace nucléaire, vous avez le devoir de respecter la liberté de manifester et de ne pas y faire obstacle.

Dans l'attente de votre réponse, je vous prie de recevoir mes sincères salutations.

Publié dans manifestations

Commenter cet article