à propos d'une horrible pandémie...

Publié le par Sandra

Alerte mondiale à la grippe porcine

72 réactions

Au Mexique, les autorités sanitaires ont distribué des masques à la population pour éviter la propagation du virus. (REUTERS)

L'Organisation mondiale de la santé était sur le qui-vive samedi, se disant "très inquiète" de l'apparition d'un virus de grippe porcine qui se transmet d'homme à homme aux Etats-Unis et au Mexique où il a fait 20 cas mortels identifiés.

Le virus a "clairement un potentiel pandémique" et l'évolution de la situation est "imprévisible", a prévenu la directrice générale de l'OMS Margaret Chan, lors d'une conférence de presse téléphonique, au siège de l'organisation à Genève.

Les pays non touchés doivent "accroître leur vigilance", a réclamé Mme Chan, une spécialiste des pandémies, rentrée le matin-même des Etats-Unis.

Pour elle, ce "nouveau virus" identifié comme A/H1N1 et se transmettant à l'homme constitue "une situation sérieuse".

"Le fait le plus préoccupant est que (le virus) se transmet d'homme à homme", a expliqué à l'AFP un porte-parole de l'OMS, Thomas Abraham, précisant qu'il avait muté "dans des gênes jamais rencontrés auparavant".

"C'est la première fois que nous voyons une souche aviaire, deux souches porcines et une souche humaine", a également relevé le responsable des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies, Dave Daigle qui travaille étroitement avec l'OMS.

Ces caractéristiques, ainsi que le fait que la maladie touche une tranche d'âge inhabituelle pour une grippe - "des jeunes adultes en bonne santé" - font craindre une épidémie grave, rappelant les frayeurs causées par la grippe aviaire.

D'autant que les porcs sont considérés par les experts comme des "creusets" idéaux pouvant donner naissance à une souche très virulente pour l'homme en combinant les matériels génétiques de la grippe porcine et de la grippe aviaire.

Selon l'OMS, ils ont déjà été "impliqués dans l’apparition des nouvelles souches virales responsables de deux des pandémies de grippe du vingtième siècle".

Au Mexique, où 40 décès sont suspects et un peu plus de mille patients placés en observation, les autorités évoquent déjà le terme d'épidémie.

L'alerte a été donnée dans les deux pays concernés, Mexique et Etats-Unis, où des centres opérationnels d'urgence ont été ouverts. Quant à l'OMS, elle a activé "son centre d'opérations" destiné à la gestion des situations d'urgence.

Pour l'OMS, qui a décidé l'envoi d'une mission spéciale au Mexique, le temps presse car la maladie s'étend géographiquement.

Au Mexique, trois foyers ont été identifiés: le principal dans la capitale Mexico, avec 20 décès dus au virus (18 selon l'OMS), le deuxième dans le centre à San Luis Potosi (24 cas dont trois mortels) et un troisième, plus modeste, à la frontière avec les Etats-Unis, à Mexicali (quatre cas non mortels).

Preuve de la propagation, la souche détectée sur 12 cas mortels mexicains est "génétiquement identique" à celle découverte en Californie aux Etats-Unis, pays voisin où huit cas non mortels ont été identifiés, a précisé l'OMS.

De plus, outre la Californie et le Texas, des cas suspects ont été relevés à New-York, où 75 étudiants présentant des symptômes de la grippe ont été soumis à des analystes, selon CNN.

Face à l'urgence, les autorités mexicaines ont ordonné la fermeture totale des écoles et universités de Mexico et de son Etat. La mairie de la capitale a décidé une campagne massive de vaccination. Les vaccins n'étaient toutefois pas disponibles vendredi, selon des témoignages.

"La vaccination constitue la deuxième étape", a souligné le porte-parole de l'OMS faisant valoir que "la production de vaccin (était) possible dans la mesure où le virus était identifié" mais qu'elle nécessitait "un peu de temps".

En attendant, le Tamiflu, médicament à base d'oseltamivir utilisé contre la grippe aviaire, est efficace pour ce virus, a-t-il précisé.

(Source AFP)

Samedi 25 Avril 2009,

http://www.liberation.fr/monde/0101563991-alerte-mondiale-a-la-grippe-porcine



Grippe mutante en Amérique

Par C.I. (avec Reuters)

leJDD.fr

 

Le virus de la grippe porcine, forme mutante de la grippe, frappe l'Amérique du Nord, qui ne semble pour l'heure pas céder à la psychose. Une soixantaine de victimes seraient déjà décédées au Mexique, dont les écoles de la capitale ont été fermées. La souche du virus a été repérée en Californie et au Texas. Le virus mélange des éléments de virus porcin, humain et aviaire.

On connaissait le H5N1, voici son cousin, le H1N1. Ce virus, jusqu'alors inconnu, est une des formes du virus de la grippe. Le gouvernement mexicain a fait savoir vendredi que 16 personnes avaient succombé à la maladie dans le centre du Mexique et que le virus pourrait être responsable de 45 autres décès. Il s'est d'ores et déjà propagé aux Etats-Unis, où plusieurs malades ont été signalés en Californie et au Texas. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a précisé que les souches des virus avaient la même structure génétique dans tous les cas.

"Il s'agit d'un virus du porc qui a muté et qui a été transmis à l'homme", a déclaré le ministre mexicain de la Santé, José Angel Cordova. Un examen approfondi révèlerait un mélange jamais vu jusqu'ici de virus porcin, humain et aviaire. La transmission d'être humain à être humain fait dorénavant redouter une grave épidémie en Amérique du Nord. Le gouvernement mexicain a pris des premières mesures de prévention en fermant les écoles à Mexico et à sa périphérie.

Sept personnes contaminées ont guéri

Dans les rues de la capitale mexicaine -étrangement calme du fait de l'absence des bus de ramassage scolaire et des enfants-, de nombreuses personnes portent un masque chirurgical sur le visage pour prévenir toute contamination. Les autorités redoutent le déclenchement d'une épidémie dans cette ville peuplée de plus de 20 millions d'habitants. Pour l'heure, le Mexique a annoncé avoir dénombré presque un millier de cas suspects.

Aux Etats-Unis, la nouvelle souche a contaminé sept personnes en Californie et au Texas, mais toutes ont guéri. Le Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies sanitaires (CDC) tient informé la population sur son site, actualisé chaque jour. L'Organisation mondiale de la santé a dit elle se tenir en contact quotidien avec les autorités canadiennes et mexicaines et avoir activé son Centre stratégique d'opérations.

 
http://www.lejdd.fr/cmc//international/200917/grippe-mutante-en-amerique_204405.html

Rédigé le 27/04/2009 à 15:36

 

Courrier d'un lecteur pas comme les autres

Bonjour ami Le Veilleur,

Je suis Pharmacien spécialisé dans le domaine de la vigilance sanitaire, j'exerce à dans certaines institutions de santé publique,  je sais donc de quoi je parle, les gens dans le domaine sont complices, ils savent que ces mutations sont dû aux différentes manipulations, notamment les changement dans l'alimentation des animaux en introduisant des protéines dans l'alimentation des herbivores, les vaccinations, les manipulations génétiques, les croisements entres espèces non compatibles dans la nature, mais ils se refusent à dénoncer cela, car cela génère du profit, de l'emploi, "le leur",  sans oublier les pressions des lobbies pharmaceutiques

Au lieu de dénoncer ces manipulations et de mettre un terme a tout ça, ils inventent des lois de vigilance sanitaire, qui au final n'empêchent pas les expérimentations, et la recherche et développement des sociétés pharmaceutiques spécialisées dans la biotechnologies.,

Les porcs, les oiseaux ainsi que les hommes existent depuis des millénaires, et cette mutation coïncide bizarrement avec la maitrise des manipulations génétique sur les virus et bactéries.

Si cette mutation était dû au hasard pourquoi ne s'est-elle pas déclarée avant ? l'explication est qu'il existe une barrière naturelle dite barrière des espèces, qui fait qu'une maladie qui atteint les oiseaux ne puissent toucher les hommes et vice versa.

2eme point à creuser, la crise qui a rongé les actions des pharmaceutiques, combiné au couts de recherche et développement, un retour sur investissement rapide s'impose, et quoi de mieux  qu'une bonne crise sanitaire pour relancer la machine ?

A ce stade du développement et de maitrise de la biotechnologie, on peut concevoir des virus ciblant certaines ethnies plutôt que d'autres, là on parle de frappes chirurgicales.

On peut également concevoir un virus et préparé son vaccin en même temps car la manipulation est simple, elle consiste à mettre en évidence le profile antigénique du virus sur les anticorps, d'ailleurs les labos ne s'en privent pas ils possèdent des banques de virus et de bactéries, ainsi que le ou les remédes éxpérimentés sur animaux, tant que c'est pas déclaré pathogéne pour l'homme, ce n'est pas concidéré comme une arme biologique, sur ce point je pourrais vous transmettre des documents pour mieux comprendre les procédés utilisés.

La science c'est tourné difinitivement au service du capital, une science sans conscience completement immoral.

J'espère vous avoir apporté quelques informations utiles

Avec toute mon amitié

http://lapromo.neufblog.com/leveilleur/

Commenter cet article

walkmindz 04/05/2009 10:48

Une des clefs de réussite de cette opération de communication à la fois sanitaire et marketing prend forme à travers le témoignage misérabiliste.
Celui-ci valide le facteur temps, après celui de l’espace promulgué part internet. La temporalité insinue que les rescapés d’ailleurs feront les victimes d’ici.
Quand le doute responsable flirte avec la mise en quarantaine systématique, la société se replie sur elle-même tout en surveillant son voisin.
Dès que l’objet psychose laisse place à l’outil paranoïa, les présomptions deviennent des obsessions qui conduisent à la recherche frénétique d’un nouveau shoot d’information.
La suite ici :
http://souklaye.wordpress.com/2009/04/27/bloc-note-psychose-mediatique/